Frédéric Brouste prend la tête de l’IAM chez Orange Cyberdefense


Ingénieur de formation, Frédéric Brouste s’est très tôt spécialisé dans la cybersécurité et notamment la gestion des identités. En juin dernier, il rejoint Orange Cyberdefense en tant que Head of Identity and data protection. Rencontre.

Le parcours de Frédéric en quelques mots

Des études d’ingénieur à la cybersécurité

En école d’ingénieur, nous avons eu quelques cours sur la cybersécurité, qui m’ont beaucoup plu. C’était varié, ça touchait à tout. Certains des modules étaient enseignés par l’un des fondateurs d’une petite entreprise spécialisée dans la cybersécurité. Il cherchait des stagiaires, j’ai postulé, été pris, puis confirmé en CDI. La cybersécurité est une problématique à la fois technique et organisationnelle. J’apprécie autant l’un que l’autre et c’est aussi ça qui me plaît. 

Du consulting à l’IAM

J’ai débuté ma carrière par le conseil, chez Edelweb. Le conseil est passionnant, mais j’ai développé rapidement un intérêt pour la gestion de missions et de projets. J’ai donc rejoint un intégrateur, BT Global Service, pour avoir l’opportunité de gérer des projets de plus grande envergure : des projets d’intégration et de développement de messageries sécurisées sur des briques open-source notamment. 

Petit à petit, je suis allé vers de l’Identity & Access Management (IAM), j’ai gagné en séniorité, pris des responsabilités de management, de gestion opérationnelle pour finir par prendre la tête de la gestion des identités et des accès.

Son poste chez Orange Cyberdefense

Un secteur en plein boom

Orange Cyberdefense est une marque très forte, reconnue sur l’IAM comme l’une des meilleures. Nos enjeux : aller plus loin, tirer parti des forces d’Orange Cyberdefense pour proposer de nouveaux services – sur le marché français notamment.

Son mot d’ordre : l’équipe

Je manage une soixantaine de personnes, pas directement évidemment. Je peux m’appuyer sur un management intermédiaire. Le travail d’équipe est très important pour moi. C’est de loin le plus enrichissant : j’aime confronter mes idées à celles des autres. C’est aussi comme cela qu’on se remet en question et qu’on avance. 

Je crois beaucoup au travail collectif. Nous nous fixons des objectifs communs et nous nous donnons les moyens de les réaliser, tous ensemble. C’est aussi pour cela que j’aime travailler avec des personnes qui ont l’esprit d’équipe, c’est primordial pour moi.

Son point de vue sur la cybersécurité et l’IAM

La cyber : un enjeu business

La cybersécurité a explosé, en suivant logiquement l’expansion d’Internet. A vrai dire, ce n’était pas vraiment ce que j’anticipais : je pensais que la sécurité serait progressivement intégrée aux processus de conception et de fabrication des logiciels et objets mais force est de constater que ce n’est pas encore le cas.

La surface d’attaque augmente chaque jour, les systèmes sont de plus en plus complexes, ce qui représente encore plus d’opportunités pour les pirates. Pour les entreprises, la cybersécurité est devenue un enjeu business à part entière.

L’IAM : une évolution à deux vitesses

Il est difficile de faire des prédictions dans un domaine qui évolue aussi vite. Il reste tout de même très probable que les secteurs stables et matures technologiquement comme le Single Sign-On (SSO) et la fédération des identités ne connaissent pas de révolution. Pour ce qui est de l’identity gouvernance and administration, un marché encore immature techniquement, de grandes évolutions sont à prévoir dans les prochaines années.

A propos du blogueur

Frédéric Brouste est Head of Identity & Data Protection chez Orange Cyberdefense. Diplômé de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, il a d’abord été consultant sécurité avant de se spécialiser dans le management des accès et des identités.

Les blogueurs d'Orange Cyberdefense